top of page

Chapitre 6

Que signifie être un Chrétien ?

En apparence, la vie d’un Chrétien peut sembler différente selon les pays et les cultures. De grosses différences existent entre les pays et régions où il n'y a pas ou peu de congrégations et de Chrétiens, et les endroits où il y a de nombreuses congrégations et de Chrétiens. Dans un pays il peut être facile de trouver une congrégation chrétienne, tandis que dans un autre il peut être difficile de trouver une seule personne chrétienne. La manière dont on se situe ou se comporte en tant que Chrétien est également quelque peu différente selon les pays et cultures. Il est donc important que chaque croyant soit conduit par l’Esprit Saint dans des environnements différents. Ceci exige que chaque individu s’en remette à Dieu et soit sensible à l’Esprit Saint. Bien que les circonstances extérieures puissent varier, il est important que la vie intérieure des Chrétiens soit vécue en accord avec les enseignements bibliques.

 

Il y a des pays dans lesquels on peut être tué ou rejeté par sa famille et par la société, si l’on parle de sa foi en Jésus. Il est alors important de demander à Dieu de la sagesse et comment vivre avec Lui dans une telle situation. Peut-être que l’on doit faire attention à où et quand on parle de sa foi, mais il est aussi important de ne pas laisser la peur et l’effroi régner sur sa vie. La Bible nous parle de Daniel. Son histoire est un bon exemple pour vivre sa foi dans une situation dans laquelle on voulait lui faire du mal à cause de sa foi. Il a cependant gardé sa foi, la prière et sa relation avec Dieu. Il a été jeté dans une fosse aux lions, mais Dieu l’a sauvé en envoyant un ange fermer la gueule des lions. Cette histoire est dans Daniel 6 dans l’Ancien Testament. Vous y trouverez aussi l’histoire des trois amis de Daniel: Schadrac, Méschac et Abed-Nego, qui ont été jetés dans une fournaise ardente parce qu’ils ne se prosternaient pas et n’adoraient pas une statue en or que le roi avait érigée (Daniel 3). Malheureusement, nous connaissons aussi des histoires semblables de personnes persécutées pour leur foi de nos jours.

En occident, il est en général plus facile de vivre pour un Chrétien, mais ceci n’est pas nécessairement mieux pour la foi ou pour la vie avec Dieu. Nous vivons dans une société où vous ne pouvez plus dire ce que vous voulez, où vous êtes facilement perçu comme un paria ou comme quelqu’un de bizarre si vous vous battez pour quelque chose qui n’est pas politiquement ou religieusement “correct”. Cette persécution de la foi est peut-être pire à long terme, parce qu’il est plus facile d’abandonner les vérités bibliques si l’on veut être intégré. Si vous commencez par supprimer une vérité, il est facile de continuer à supprimer plusieurs vérités, de sorte qu’à la fin on peut se retrouver avec la phrase d’usage: "Ce qui est bon pour vous est bon pour vous, et ce qui est bon pour moi est bon pour moi."   

 

La chose la plus importante dans la vie chrétienne est d’être fidèle à la parole de Dieu et à l’Esprit Saint qui habite dans notre cœur. Chaque Chrétien est un temple de l’Esprit Saint.  Et dans notre temple vivant, nous célébrons l’adoration chaque jour. Vous n’avez pas nécessairement à participer, en tant que Chrétien, à des réunions et à faire partie d’une congrégation. Il est possible d’être sauvé ou d’être chrétien et de n'avoir jamais été à une réunion ou une église. Vous ne devenez pas un cheval si vous entrez dans une étable et vous ne devenez pas chrétien en entrant dans une église. Il n’est pas question d'un bâtiment ou d’un endroit particulier, il est juste question de dire oui à Jésus comme votre Sauveur et d’avoir foi en Dieu dans votre cœur. C’est un choix individuel, de donner de la place à l’Esprit de Dieu dans votre vie car aucune décision ou événement extérieur ne peut affecter votre liberté dans le choix de votre propre foi. Retournons maintenant sur la question "Qu’est-ce que signifie être un Chrétien?", mais auparavant je vais me pencher  un peu sur l’église et les congrégations, parce qu’au travers des générations, l’église a façonné la plupart des "vérités" à propos de ce que nous pensons sur ce qu’est un Chrétien.

Problèmes avec l'église traditionnelle

Jésus n’est pas mort sur la croix pour en faire une religion. La religion Christianisme et l’église traditionnelle ou congrégation ont établi une norme et façonné la pensée traditionnelle sur ce qu’est un Chrétien. Je souhaite relever le défi et réfléchir un peu sur les mots "Chrétien" et "église" dans la pensée d'une église traditionnelle. Peut-être que ces réflexions pourront être utiles et donner des réponses à certaines frustrations dans la tradition chrétienne.

J’utilise délibérément le mot tradition, parce que c’est un défi d’être un Chrétien vraiment biblique, dans une tradition qui souvent n’est pas biblique.

Je crois en l’église, l’église de Dieu! Mais qu’est-ce que l’église de Dieu et qu’est-ce qu’elle n’est pas? Après l’avoir un peu étudié, nous allons regarder la signification biblique de l’église.

 

Pour en revenir au début, Adam et Eve nous ont fait quitter la vie avec Dieu. Dieu a répondu par le don de sacrifices, le tabernacle et plus tard le temple, pour garder un chemin ouvert entre les hommes et Lui. Mais c’était une voie fondée sur les actes. A partir de l’époque de Caïn et Abel, les hommes faisaient des sacrifices à Dieu. Ils apportaient la meilleure part de ce qu’ils cultivaient dans les champs et de leurs animaux et ils le sacrifiaient comme un sacrifice à Dieu (Genèse 4). Plus tard, il a été demandé à Moïse de construire un tabernacle composé de plusieurs parties. La pièce la plus intime était appelée "la plus sainte" et le grand-prêtre y venait une fois par an pour faire amende honorable pour les péchés du peuple de l’année écoulée (Exode 20 et suite).

Mais alors vint Jésus, et cette période pendant laquelle la maison de Dieu était un bâtiment, fut terminée. Quand Jésus mourut sur la croix, le voile du temple se déchira du haut vers le bas (Matthieu 27:51). Ce n’était pas n’importe quel rideau, c’était un rideau épais de plusieurs mètres de haut, tapis tissé qu’aucun homme n’aurait réussi à déchirer et certainement pas à partir d’en haut. Dieu a ouvert la voie au Très Saint pour les personnes communes. L’Esprit de Dieu prit place dans les cœurs des hommes quand l’Esprit Saint vint. 

1 Corinthiens 6:19-20 dit: «Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez pas à vous-même? Car vous avez été rachetés à un grand prix. Glorifiez donc Dieu dans votre corps et dans votre esprit, qui appartient à Dieu.»

L’Esprit de Dieu ne réside plus dans des maisons faites par des mains d’hommes, Il réside dans le cœur de ceux qui L’ont invité en eux, dans les temples vivants que Dieu a Lui-même créés, nous êtres humains! Le temple de Jérusalem a été rasé jusqu’au sol par les Romains en l’an 70 après Jésus-Christ. Malheureusement, les croyances que Dieu vit dans une maison particulière perdurent encore, mais est-ce biblique? Non, pas après que Jésus soit mort sur la croix et ressuscité et ait ouvert un chemin nouveau et vivant pour nous vers Dieu, par Lui! (Hébreux 10:20)

Oui, il y a des congrégations et des groupes où ceci est prêché et où ils vivent comme les Saints vivaient ensemble au temps du Nouveau Testament. Ils mettent l’accent sur le fait que chaque Chrétien est un temple de l’Esprit Saint et la communauté congrégationnelle est la communauté des croyants dans laquelle on se tient ensemble comme frères et sœurs.

Mais plusieurs des plus grandes congrégations ou structures ecclésiales semblent encore travailler vivement pour maintenir le système de l’Ancien Testament, où l’Esprit de Dieu réside dans les bâtiments de l’église, et où seul le prêtre ou le pasteur est capable d’entendre Dieu. Ceci me semble s'accroître de nos jours, que l’on aime ou pas.

Wycliffe, Luther, Calvin et bien d’autres réformateurs ont rompu avec un certain nombre de ces arrangements politico-religieux lors des 13ème, 14ème et 15ème siècles. Mais la politique et le besoin de pouvoir au sein de l’église semble avoir maintenu l’idée traditionnelle que Dieu vit dans le bâtiment d’une église et cette pensée peut être considérée comme en hausse parmi ceux qui auparavant soutenaient la doctrine biblique.

Dans ces églises, le manque de présence du Saint-Esprit a été remplacé par de grands programmes, des façons plus décontractées de faire les choses, un emballage plus "attrayant" et plus agréable de “l’évangile”, un enseignement supérieur. C’est ainsi que l’on crée le sentiment que Dieu est proche ou au moins que vous éprouvez de bons sentiments en venant à l’église. La reconnaissance que l’Esprit de Dieu vit dans chaque croyant unique est manquante. Se pourrait-il que des personnes pensant qu’elles sont chrétiennes et qui travaillent dans ces congrégations, ne le soient pas? Qu’elles n’aient pas fait de place pour l’Esprit Saint dans leurs propres cœurs? La foi est peut-être seulement une théorie et une instruction, mais pas une vie telle que la Bible la décrit. Le mot Chrétien veut dire suivre Jésus-Christ.

Je ne sais pas, mais d’après mon expérience, c’est ainsi. Je perçois aussi que des gens en dehors de l’église l’expérimentent aussi de la même manière que moi. Peut-être que ceux de l’extérieur l’ont perçu bien avant que nous ne commencions à aussi le percevoir ?? Jésus dit à son église dans Jean 15:14 «Vous êtes mes amis, si vous faites ce que je vous commande.» 

Pour faire ce que Jésus demande, on doit être ouvert à l’Esprit Saint - le porte-parole de son cœur, sinon on n’aura jamais la possibilité d’entendre pleinement ce que Jésus nous commande.

 

Je n’en ai pas encore tout à fait terminé avec l’examen de conscience de l’église. Que vous soyez un lecteur non-croyant ou un Chrétien engagé, je crois que ces deux groupes de personnes bénéficieront de ces remises en question et de ces réflexions. La grande majorité ont vécu l’église et la religion d’une manière ou d’une autre, même s’ils n’ont en jamais fait partie.

 

L’unité est une expression “chrétienne” populaire, ce qui est en soi très bien. Mais qu’est-ce que l’unité et qu’est-ce qui est si important dans l’unité? Et pour quelle unité, “l’unité chrétienne populaire” travaille-t-elle? Jésus a prié pour nous dans Jean 17, que nous devrions être tous un en Lui, j’y reviendrai, parce que l’unité est vraiment importante. Mais je souhaite remettre en question “l’unité chrétienne politiquement religieuse”, dans laquelle des organisations, congrégations et églises travaillent pour l’unité dans tous les domaines. De nos jours, des contrats sur la base de la foi, c'est-à-dire des déclarations de foi, sont signés par les églises diverses et les structures congrégationnelles, dont le but est d'avoir une unité valable selon leurs définitions et règles. 

Si une église ou une communauté ne se soumet pas à l’accord écrit, il n’y a pas d’unité. Une des phrases des documents de ces entités est: "Sur ce quoi nous sommes d’accord, nous nous soutenons mutuellement. Tandis que sur ce quoi nous ne sommes pas d’accord, nous n’en parlons pas." De quoi s’agit-il?

Cela me rappelle l’histoire de Babel dans la Bible, dans laquelle les personnes devaient s’élever jusqu’au ciel et où elles faisaient leurs propres règles et leur propre unité pour se faire un nom (Genèse 11:1-9).

L’église de Dieu n’est pas appelée à faire de la politique ou à se contrôler mutuellement. C’est au pays et au gouvernement de s’en occuper.  L’appel chrétien est d’être un en Christ.

 

Quand je rencontre de nouvelles personnes, cela généralement ne me prend pas beaucoup de temps pour savoir si ces personnes suivent Jésus-Christ ou pas. 

 

Souvent cela peut être ressenti dans l’ambiance, mais aucune règle n’est sans exception, ainsi il n’est pas toujours possible de le ressentir. De toute façon, ce que j’expérimente quand je rencontre d’autres croyants est que nous croyons en le même Dieu, nous croyons que Jésus est venu sur terre et est devenu l’un d’entre nous comme la Bible le décrit, et nous croyons que la Bible est la vérité de Dieu et la parole parfaite pour nous. 

Nous avons une base de foi commune qui est la Bible et nous professons la même foi en Jésus, avec nos bouches et nos cœurs. Cela ne veut pas dire que nous sommes d’accord sur tout. Nous pouvons éventuellement comprendre certains des mots écrits de manière légèrement différente du fait de nos expériences et d’une compréhension culturelle différente.

L’ensemble et l’essentiel est que Jésus EST le seul chemin vers Dieu, et de cela, nous en sommes complètement d’accord parce que cela ne peut être incompris parce que c’est écrit dans la Bible.

De même que Jésus, dans Marc 10:8 décrit le mariage, nous pouvons aussi l’utiliser comme exemple pour ce que je souhaite dire ici. Il est dit: «et les deux deviendront une seule chair. Ainsi ils ne sont plus deux, mais ils sont une seule chair.»

Même si un homme et une femme se marient, ils conservent tous deux leur propres corps, opinions et sentiments, il n’y a pas de changement en premier lieu. Mais en tant que couple marié, ils seront considérés comme une entité légale et on s’attend à ce qu’un couple marié fonctionne à l’extérieur comme une unité. Dans le mariage, il peut y avoir des désaccords et des opinions différentes sur diverses questions qui ont besoin d’être discutées pour être résolues, sinon cela peut être compliqué. 

En Christ, croyant en Jésus comme notre Sauveur, nous sommes aussi dans une unité avec Lui, comme expliqué pour le mariage, mais cette unité est en Christ. Nous croyons la même chose et sommes sur le chemin vers le même but, mais nous sommes des personnes différentes avec des opinions et des cultures diverses. Il est donc important que nous puissions parler ensemble de comment nous voyons les choses. Pour certaines choses nous pouvons encore être en désaccord après en avoir discuté ensemble, alors que pour d’autres choses nous sommes d’accord. En tout cas, cela ne change pas le statut de "un en Christ" jusqu'au "divorce" possible ou une renonciation de la foi en la parole de Dieu. 

Alors que les organisations, les religions et églises travaillent pour l’unité sur un plan organisationnel et qu’il est dit que: “Sur ce que nous ne sommes pas d’accord, nous ne devrions pas en parler.” confirme qu'il s’agit seulement d’une religion.  La religion n’est rien d’autre qu’une entité politique contrôlante, dans laquelle son adepte doit être méritant pour y appartenir et mériter le ‘salut’ qui y est présenté. Par conséquent, la religion et la foi en Jésus sont deux choses opposées. L’unité juste et véritable des Chrétiens est seulement en Jésus-Christ.

J'espère que vous avez aussi donné votre vie à Jésus-Christ.

Donc il serait bien maintenant de lire la prière de Jésus pour les croyants dans Jean 17.

 

Jésus Prie pour Lui-même

«Après avoir ainsi parlé, Jésus leva les yeux au ciel, et dit: Père, l’heure est venue! Glorifie ton Fils, afin que ton Fils te glorifie, selon que tu lui a donné pouvoir sur toute chair, afin qu’il accorde la vie éternelle à tous ceux que tu lui as donnés. Or, la vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ. Je t’ai glorifié sur la terre, j’ai achevé l'œuvre que tu m’as donnée à faire. Et maintenant toi, Père, glorifie-moi auprès de toi-même de la gloire que j’avais auprès de toi avant que le monde fût.

 

Jésus Prie pour Ses Disciples

“J’ai fait connaître ton nom aux hommes que tu m’as donnés du milieu du monde. Ils étaient à toi, et tu me les as donnés; et ils ont gardé ta parole. Maintenant ils ont connu que tout ce que tu m’as donné vient de toi. Car je leur ai donné les paroles que tu m’as données; et ils les ont reçues, et ils ont vraiment connu que je suis sorti de toi, et ils ont cru que tu m’as envoyé. C’est pour eux que je prie. Je ne prie pas pour le monde, mais pour ceux que tu m’as donnés, parce qu’ils sont à toi; et tout ce qui est à moi est à toi, et ce qui est à toi est à moi; et je suis glorifié en eux. Je ne suis plus dans le monde, et ils sont dans le monde, et je vais à toi. Père Saint, gardes-en ton nom ceux que tu m’as donnés, afin qu’ils soient un comme nous. Lorsque j’étais avec eux dans le monde, je les gardais en ton nom. J’ai gardé ceux que tu m’as donnés, et aucun d'eux ne s’est perdu, sinon le fils de perdition, afin que l’Écriture fût accomplie. Et maintenant je vais à toi, et je dis ces choses dans le monde, afin qu’ils aient en eux ma joie parfaite. Je leur ai donné ta parole; et le monde les a haïs, parce qu’ils ne sont pas du monde, comme moi je ne suis pas du monde. Je ne te prie pas de les ôter du monde, mais de les préserver du mal. Ils ne sont pas du monde, comme moi je ne suis pas du monde. Sanctifie-les par ta vérité: ta parole est la vérité. Comme tu m’as envoyé dans le monde, je les ai aussi envoyés dans le monde. Et je me sanctifie moi-même pour eux, afin qu’eux aussi soient sanctifiés par la vérité.

 

Jésus Prie pour Tous les Croyants

“Ce n’est pas pour eux seulement que je prie, mais encore pour ceux qui croiront en moi par leur parole, afin que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et comme je suis en toi, afin qu’eux aussi soient un en nous, pour que le monde croie que tu m’as envoyé. Je leur ai donné la gloire que tu m’as donnée, afin qu’ils soient un comme nous sommes un, moi en eux, et toi en moi, afin qu'ils soient parfaitement un, et que le monde connaisse que tu m’as envoyé et que tu les as aimés comme tu m’as aimé. Père, je veux que là où je suis ceux que tu m’as donnés soient aussi avec moi, afin qu’ils voient ma gloire, la gloire que tu m’as donnée, parce que tu m’as aimé avant la fondation du monde. Père juste, le monde ne t’a point connu; mais moi je t’ai connu, et ceux-ci ont connu que tu m’as envoyé. Je leur ai fait connaître ton nom, et je le leur ferai connaître, afin que l’amour dont tu m’as aimé soit en eux, et que je sois en eux.»

 

Malheureusement, ceux qui affirment qu’ils sont chrétiens ne le sont pas mais le sont culturellement, et ne font donc pas partie de cette unité dont Jésus parle. 

Parmi ceux qui déclarent être chrétiens, trop d’entre eux n’ont jamais lu la Bible par eux-même, et n’ont probablement jamais compris son véritable message de la vie en Dieu. Donc, ils ne se sont jamais tournés vers Dieu et ne L’ont pas accepté comme Seigneur dans leurs vies. De nombreux chrétiens traditionnels sont nés et élevés seulement dans un héritage culturel chrétien, une église ou une religion, qui au travers des générations et du temps a été édulcorée. La foi en Jésus est donc simplement une théorie qui n’a jamais été expérimentée et qu’ils considèrent comme importante seulement dans les moments difficiles. La base de la foi n’a souvent pas été comprise, et la Bible peut aussi sembler être dépassée avec ses nombreuses pages et sa petite écriture. Certains peuvent avoir fait un effort réel pour lire la Bible, mais l’ont trouvée incompréhensible, ennuyeuse, et sans intérêt avec toutes ces histoires de guerres, de généalogies, similaires à ce dont la première partie de la Bible est composée. La Bible est un livre long, particulièrement si vous ne trouvez pas de fil conducteur dans ce que vous lisez.

De nombreuses personnes ne savent pas qu’il est avisé de commencer par lire le Nouveau Testament avant l’Ancien Testament. La plupart des histoires et textes de l’Ancien Testament corroborent et expliquent le Nouveau Testament, de telle sorte que nous pouvons comprendre pourquoi Jésus a dû venir comme Sauveur et ce dont nous sommes sauvés. 

La chose la plus importante au début est de comprendre qu’il y a un salut en Jésus, le Jésus de la Bible, et que par Lui nous avons la vie éternelle dans le ciel, ensemble avec Dieu.

 

De nombreuses personnes ont des blessures ou ont été déçues par l'église ou une congrégation et considèrent l'église et Dieu de la même manière. Certaines personnes choisissent alors de ne pas croire en Dieu. D’autres se distancient aussi de la foi en Dieu parce que des personnes se disant chrétiennes ne reflètent pas dans leurs vies les enseignements de la Bible de la bonne manière. 

Il est aussi difficile pour quelqu’un d’extérieur de savoir si une congrégation est juste et bonne, contrairement à une fausse congrégation ou église. Avec les nombreux types d’églises, de noms et de croyances, il n’est pas facile même pour les croyants de savoir ce qui est juste et ce qui est faux. Les désaccords entre congrégations et églises ou entre dénominations sont souvent formulés comme doctrines “bibliques”, mais sont essentiellement des “jeux politiques d’églises”. Malheureusement, il y a des congrégations et des églises où il y a de la politique, du pouvoir, un besoin de contrôle, des pensées de gain économique et de l’immoralité sexuelle. Ce n’est pas la volonté de Dieu et non plus dans les enseignements de la Bible!

Heureusement, il ne s’agit pas de toutes les congrégations et églises, mais je comprends très bien que des personnes soient sceptiques, quand l’injustice est pratiquée de la part de personnes dont on s’attend le moins et que l’on prenne alors des distances avec elles.

 

Il est important de comprendre que l’on n’est pas sauvé parce que l’on va à l’église, ni parce que l’on participe à des réunions. Mais parce que l’on est sauvé, on va à l’assemblée de la congrégation ou de l’église pour grandir dans la foi avec d’autres croyants. 

On ne va pas non plus à l’église pour maintenir le salut, mais pour avoir une fraternité chrétienne. Il y a des communautés congrégationnelles qui aident les personnes à grandir avec Dieu. 

De telles congrégations sont une “co-réponse” à la grande église universelle de Dieu qui est composée de tous les croyants qui ont accepté Jésus-Christ comme Seigneur dans leurs vies, des personnes qui sont un temple vivant, qui croient en Dieu et qui ont fait de la place pour l’Esprit Saint en eux, indépendamment des systèmes humains, politiques ou religieux. 

Alors, testez la congrégation dont vous faites partie à la lumière de la parole de Dieu, la Bible. Il y en a de nombreuses de différents types. Certains sont de bonnes et justes communautés ecclésiales telles que décrites dans la Bible, tandis que d’autres sont malheureusement juste un système religieux. Il peut y avoir de vrais croyants même dans la plus mauvaise/impie des églises pour des raisons variées. Dans de nombreux cas, il n’y a pas d’autres alternatives, alors, dans de telles congrégations, certaines personnes le supportent pour ne pas avoir à rompre avec la communauté et d’autres tout simplement ne connaissent pas autre chose de mieux.  Ces personnes ne sont probablement pas des dirigeants de la congrégation ou de l’église, parce qu’un dirigeant devrait être capable de lire la Bible et de comprendre que la religion pour laquelle il travaille ne représente pas Dieu ou le Jésus de la Bible.

 

Alors qu’est-ce qu’une église et quelles sont les caractéristiques d’une bonne communauté ecclésiale? 

L’église de Dieu est vous et moi croyants, tous les croyants qui sont en Jésus-Christ. C’est en Jésus que nous faisons tous partie d’une seule chair. Alors, où que le croyant soit, là est l’église de Dieu 24 heures/24. En tant que croyants, nous ne pouvons pas nous connecter sur ‘off’ à l’église de Dieu, nous sommes un temple vivant et en mouvement avec l’Esprit de Dieu qui habite en nous. Nous pouvons, bien-sûr, avoir des niveaux différents de connexion et d’intimité avec l’Esprit en nous, dépendant de notre manière de prier et de si nous nous tenons proches de Dieu, ou si nous prenons nos distances d’avec Dieu. Paul dit dans 1 Corinthiens 14:18 : «Je rends grâce à Dieu de ce que je parle en langues plus que vous tous.» A cela je me suis dit: "Paul, même si tu es maintenant au ciel,  je te fais concurrence pour cela." La vie chrétienne n’est pas une compétition, ainsi ce n’est pas vraiment ce que j’ai dit. Mais ce que j’essaie de dire est que prier en langues fait des merveilles pour mon âme et cela se voit à l’extérieur, et c’est pourquoi j’essaie de prier le plus possible en langues. Paul avait compris certaines choses de la puissance de Dieu en se tenant proche de Dieu, en Lui parlant aussi souvent que possible. Pour cela c’est ce que les langues sont, un langage spirituel entre notre esprit et Dieu. Nous viendrons à ce sujet dans le prochain chapitre sur la prière. 

Pour en finir avec l’église. Il est important d’être en communion avec d’autres croyants! Alors je crois en l’église locale, si celle-ci est fidèle à la Bible, la parole de Dieu et seulement en cela. La Bible seule!

Dans Matthieu 18:19-20, Jésus dit: «Je vous dis encore que, si deux d’entre vous s’accordent sur la terre pour demander une chose quelconque, elle leur sera accordée par mon Père qui est dans les cieux. Car là deux ou trois sont assemblés en mon nom, je suis au milieu d’eux.»

Quand des individus se rencontrent, s’encouragent et s’enseignent l’un l’autre sur la Parole de Dieu et s’exhortent mutuellement en partageant des témoignages d’interventions de Dieu, alors l’église de Dieu est unie. 

 

Qu'est-ce que cela signifie être un Chrétien ?

Être un Chrétien signifie construire sa vie selon des standards différents du reste du monde. Oui, chacun peut devenir un Chrétien ou s’appeler un Chrétien, mais il y a une différence entre un Chrétien et un Chrétien …

 

Je souhaite passer un certain temps sur ce sujet aussi, pour expliquer ce que je veux dire, parce que chacun peut dire qu’il est Chrétien, ce n’est pas du tout un titre protégé. La question est plutôt ce que des personnes différentes mettent dans le terme Chrétien. Par exemple, l’Orient voit l’Occident chrétien. Aux Etats-Unis, il est écrit sur le dollar “En Dieu nous faisons confiance”.

 

Beaucoup de personnes en Europe et aux Etats-Unis se considèrent chrétiennes, mais beaucoup d’entre elles n’ont jamais lu la Bible. Beaucoup d’entre elles n’ont même jamais vu ou tenu une Bible et ne connaissent même pas ce que la Bible dit, et pourtant ces personnes se disent chrétiennes.

Oui, la foi et la confession de Dieu sont les seules choses qui importent, rien d’autre. Et pourtant, si l’on ne sait pas ce que la Parole de Dieu dit et si l’on ne sait pas ce en quoi on croit réellement, est-ce que l’on suit alors Jésus-Christ ou est-ce que l’on est chrétien? Le mot chrétien veut dire suivre Jésus-Christ. Si nous ne connaissons pas Jésus, ce qu’Il dit ou si nous ne suivons pas le chemin qu’Il nous montre dans la vie, comme Il l’a Lui-même vécu quand Il était sur terre, peut-on considérer alors que nous sommes chrétiens?

Jésus dit dans Jean 15:13-17: «Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis. Vous êtes mes amis, si vous faites ce que je vous commande. Je ne vous appelle plus serviteurs, parce que le serviteur ne sait pas ce que fait son maître; mais je vous ai appelés amis, parce que je vous ai fait connaître tout  ce que j’ai appris de mon Père. Ce n'est pas vous qui m’avez choisi; mais moi, je vous ai choisis, et je vous ai établis, afin que vous alliez, et que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure, afin que ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donne. Ce que je vous commande, c’est de vous aimer les uns les autres.»

En ce qui concerne les disciples auxquels Jésus a dit cela, nous pouvons lire une petite histoire amusante à leur sujet dans l’évangile de Luc. Oui, une petite histoire amusante puisqu’ils vivaient si proches de Jésus, mais aussi très révélatrice du comportement des êtres humains, que nous soyons chrétiens ou pas.

Luc 9:46-48: «Or, une pensée leur vint à l’esprit, savoir lequel d’entre eux était le plus grand. Jésus, voyant la pensée de leur cœur, prit un petit enfant, le plaça près de lui, et leur dit: Quiconque reçoit en mon nom ce petit enfant me reçoit moi-même; et quiconque me reçoit celui qui m’a envoyé. Car celui qui est le plus petit parmi vous tous, c’est celui-là qui est grand.»

 

Dans la Bible nous avons des exemples d'orgueil humain, telle que cette histoire dans laquelle les disciples se disputaient pour savoir qui était le plus grand d’entre eux. Dans Genèse 3:5, le diable, déguisé en serpent, dit lorsqu’il a essayé d’élever l’homme: "Vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal.”

Dans Genèse 11:4, le peuple de Babel dit: “Ils dirent encore: Allons! Bâtissons-nous une ville et une tour dont le sommet touche au ciel, et faisons-nous un nom, afin que nous ne soyons pas dispersés sur la face de toute la terre.”

Dans Esaïe 14:13-14, le roi de Babylone, le diable, dit: «Tu disais en ton cœur: Je monterai au ciel, J’élèverai mon trône au-dessus des étoiles de Dieu; Je m'assiérai sur la montagne de l’assemblée, A l’extrémité du septentrion; Je monterai sur le sommet des nues, Je serai semblable au Très-Haut (Dieu).”

Les peuples et les nations de nos jours sont basés sur l’état d’esprit babylonien, avec lequel on s’enorgueillit en tant qu’être humain et nation. Par exemple, nous pouvons voir que de grandes nations montrent leur puissance militaire, soit par un réarmement et une garnison aux frontières nationales, soit par une parade militaire lors du Jour National ou soit une guerre. De grandes armes sont montrées pour s’enorgueillir en tant que nation et en tant que dirigeant, en montrant en même temps puissance et peur. Au cours de l’histoire, de grands bâtiments ont été érigés, que des dirigeants et des nations ont construits pour se faire un nom.

Jésus nous a montré tout le contraire quand il est venu sur terre. Il ne s’est pas enorgueilli, Lui qui était présent quand tout a été créé, Lui par qui tout a été créé (Jean 1:3). C’est Lui qui a le plus de raisons parmi nous de S’élever, mais Il dit dans Jean 15:12-13: «C’est ici mon commandement: Aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimés. Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis.»

 

Jésus donne l’exemple de devenir comme un petit enfant quand il s’agit de notre foi, parce que, quand quelque chose est dit à un enfant, celui-ci va croire plus facilement qu’un adulte. Un enfant a en général plus de confiance en ce qui est dit qu’un adulte.   

Un adulte a probablement eu plusieurs expériences et peut-être que l’on lui a menti, ou qu’il a expérimenté des choses qui n’ont pas été vraies ou qu’il a cru en des choses qui n’ont pas fonctionné comme il s’y attendait.

Cependant, Jésus dit que quiconque a la foi comme un petit enfant entrera dans le royaume de Dieu. La foi et l’abandon d’un enfant consistent en une renonciation malgré les questions posées. Cela ne veut pas dire que l’on ne doit pas penser, mais une fois que l’on a fait un choix, on doit oser rester fidèle à la foi malgré ne pas avoir toutes les réponses. Nous ne pouvons pas choisir ce en quoi nous croyons. Si vous avez choisi de croire Dieu par la Bible, alors vous vous êtes donné à elle dans son entièreté. 

Jésus dit dans Jean 15:14: «Vous êtes mes amis, si vous faites ce que je vous commande.»

Est-ce que Dieu a créé le monde en 6 jours ou pas? Malheureusement, nous ne pouvons pas non plus choisir cela. Dans sa Parole il est dit que Dieu a créé le monde en 6 jours, s’Il avait fait différemment, Il l’aurait dit.  

Si on croit en la guérison, mais que l’on a eu une expérience de non-guérison, on ne peut pas mettre de côté la vérité sur la guérison. Nous ne pouvons pas changer la Vérité de Dieu juste parce que nous ne L’avons pas expérimenté, ou parce que nous pensons que cela semble peu probable. Si la parole écrite de Dieu ne s’opère pas dans notre propre vie, nous devons plutôt nous demander quelle en est la cause.

Une foi inconditionnelle d’enfant et une acceptation que Dieu a créé le ciel, la terre et nous êtres humains, est nécessaire pour donner à Dieu une place dans notre propre cœur et âme. Une foi qui place Dieu là où Il le mérite et devrait être. Si nous posons des questions sur l’identité de Dieu ou si nous n’avons pas une confiance totale en Lui et en Sa parole, nous sommes sur un terrain instable.

 

Être chrétien signifie que vous avez une foi inconditionnelle en Jésus comme votre Seigneur et Sauveur et que vous avez choisi de Le suivre. Dire que l’on croit, mais ne pas suivre Celui en qui nous croyons, est une foi morte. C’est souvent le cas quand la foi est une religion.  Suivre des règles par peur de ne pas être à la hauteur ou d’être écarté de la famille ou suivre les exigences minimales pour pouvoir rester inclus dans la communauté n’est pas une foi vivante.   Grandir au sein d’un foyer chrétien sans avoir jamais expérimenté dans votre propre vie que ce en quoi vous croyez fonctionne réellement, en est un autre exemple.

 

Pour moi, la foi veut dire que je suis fermement la parole de Dieu de la Bible. Cette position m’a donné de nombreuses expériences spirituelles confirmant la véracité de la Bible et me rendant plus confiant en quoi j’ai choisi de donner ma vie.

 

La Bible peut être comparée à un règlement comme celui du football. Oui, un règlement… avec de simples règles qui rendent le jeu plus facile et plus intelligent.

Bien que le football ne soit pas mon sport favori, je suis resté debout pendant de nombreuses heures sur les côtés à encourager mon fils. Il joue activement au football. Il m’a fallu beaucoup de temps avant que je ne comprenne ce qu’est un hors-jeu et quand je l’ai compris, je criais tout le temps hors-jeu. Ce n’était pas un hors-jeu autant de fois que je le pensais, mais comme vous le voyez, mon fils était gardien de but et en tant que père je souhaitais le soutenir. 

 

En tout cas, les réflexions sur les règles du football m’ont fasciné. Elles m’ont donné beaucoup de correspondances avec les règles de vie de la Bible. Oui, peut-être pouvons-nous aller jusqu’à dire que c’est le paradis de gagner alors que c’est l’enfer de perdre. Cela peut parfois y ressembler avec les supporters après les matchs.

Aussi longtemps que le ballon est sur le terrain, il est possible pour chaque joueur de bien jouer, de faire de bonnes passes ou si un joueur en a la possibilité de faire une contre-attaque en solo et d’exceller un peu. Mais il s’agit d’une équipe dans laquelle chacun suit les règles, sinon elle est jugée soit par un pénalty, un carton jaune ou rouge. Les buts ne sont pas pris en compte jusqu’à ce que le ballon ait complètement franchi la ligne de but; le hors-jeu étant jugé à juste titre lorsque l’adversaire n’est qu’à un centimètre de la ligne de but par rapport au défenseur. Les règles sont complètement claires et sans règles, le jeu ne peut pas se dérouler correctement. La décision du juge est ferme; on ne discute pas avec lui, même si dans certains cas le jugement n’est pas correct.  

 

Heureusement, Dieu nous a aussi donné un livre dans lequel nous trouvons les règles de vie; par exemple, pardonner quand quelqu’un vous a blessé ou demander pardon si vous avez blessé quelqu’un. Ce livre nous explique aussi d’où nous venons, comment nous avons été créés et comment nous nous reproduisons. Je suppose que vous savez très bien que vous êtes né à partir d’un homme et d’une femme. Oui, c’est simplement la création merveilleuse de Dieu. Il est zélé pour ce qu’Il a créé qui est parfait et cela nous a été donné avec des règles de jeu parfaites. Comme en football, les jeux qui ne suivent pas le règlement, sont jugés avec équité, que l’on soit d’accord ou pas, par l’arbitre avec lequel nous ne discutons pas ni avec le Créateur!

Les joueurs peuvent ne pas être d’accord entre eux et en discuter, mais cela ne va pas au-delà de ce que le règlement a fixé comme limite et du verdict de l’arbitre. 

Si vous croyez en Dieu et en Sa parole, votre vie le reflétera en suivant Jésus. Cela coûte, ce n’est pas gratuit même si le salut est gratuit, parce que le choix de croire nécessite une obéissance, de la même façon que cela coûte d’être le meilleur en football. Je ne veux pas dire le coût des chaussures, des gants de gardien de but ou autre équipement. Si vous voulez être le meilleur dans n’importe quel sport, vous devez dire non à de nombreuses choses dans la vie, pour vous focaliser dans l'entraînement et atteindre votre but. Dans la vie chrétienne aussi, on doit dire non à certaines choses que d’autres peuvent penser étranges et bizarres. Comme athlète, vous vous amusez beaucoup malgré la lutte sur le chemin pour la couronne de la victoire, la médaille et l’honneur. Et sur le haut du podium, l’effort et l'entraînement valent tout ce que cela a nécessité. C’est aussi le cas dans la vie avec Jésus, il y a beaucoup de batailles mais aussi des hauts et des bas, et la couronne de victoire qui est la vie éternelle au ciel vaut vraiment la peine de mourir pour elle! 

 

Que nous l'aimons ou pas, nos vies portent du “fruit”. Soit un bon fruit savoureux et parfumé, ou un fruit acide, amer et malodorant ou juste un fruit sans goût. Porter du fruit ne concerne pas seulement la foi, que la personne a ou n’a pas. Il s’agit de comment les gens autour de nous dans notre vie quotidienne nous évaluent et nous jugent. 

 

Jésus dit dans Luc 6:43-45: «Ce n’est pas un bon arbre qui porte du mauvais fruit, ni un mauvais arbre qui porte du bon fruit. Car chaque arbre se connaît à son fruit. On ne cueille pas des figues sur des épines, et l’on ne vendange pas des raisins sur des ronces. L’homme bon tire de bonnes choses du bon trésor de son cœur, et le méchant tire de mauvaises choses de son mauvais trésor; car c’est de l’abondance du cœur que la bouche parle.»

Le fruit de la vie d’un Chrétien qui suit Jésus, doit être reconnaissable dans la vie de cette personne, les mots que cette personne dit et les actes qu’elle accomplit. Pour produire le bon fruit, on doit rester dans l’amour de Dieu et permettre à l’Esprit de Dieu de vivre et de travailler dans sa vie intérieure.

 

Jésus utilise la parabole: “C'est au fruit que l’on reconnaît l’arbre." Cela s’applique à chaque croyant. L’arbre est Jésus!

Quand nous suivons Jésus, c’est le pouvoir bon et savoureux de Son arbre qui donne un goût à notre fruit. Si le fruit “a des goûts" d'amertume, de colère, de jalousie, de non pardon, d’orgueil, d’injustice et autres, alors il y a une forte probabilité que l’arbre sur lequel “le fruit” est accroché ne soit pas de Jésus.

Le diable essaie constamment de copier Jésus; il est jaloux et aimerait être comme Dieu. L’arbre sera reconnu selon son fruit, et celui qui suit le vrai Jésus sera reconnu selon son fruit. Vous n’avez pas besoin d’aller à l’église pour être chrétien, mais le fruit de la foi vous conduit à l’église et à la communion avec d’autres croyants.

La vraie vie chrétienne a une portée, qui donne des fruits qui deviennent visibles dans nos vies. Si quelqu’un vit dans un pays dans lequel il est persécuté pour sa foi en Jésus ou s’il vit dans un pays libre, alors la foi aura une conséquence.

La conséquence est qu’il est visible aux autres que nous avons Jésus comme Seigneur dans nos vies. Même si nous commettons des erreurs en permanence, la vie en Jésus  devient visible; en cela nous nous pardonnons les uns les autres et même avons de l’amour pour les autres malgré un désaccord ou un traitement injuste.  En tant que membre du corps de Christ sur terre, il nous a été donné des dons variés et des talents afin que nous nous aidions les uns les autres; pas de contrôle ou d’exploitation des uns envers les autres mais une construction mutuelle. C’est pour cela que Dieu a choisi des dirigeants et des serviteurs autour de nous. Quelqu’un ayant un service pastoral, veille à ce que chacun se sente bien et grandisse dans la foi. Quelqu’un ayant un ministère apostolique, donne la direction et initie la "construction" de l’église de Dieu et de Son travail à travers le monde. Des évangélistes pouvant crier dans la rue, écrire sur Internet ou distribuer des traités, permettent à ceux qui ne connaissent pas Jésus de prendre conscience qu’Il vit et de leur dire qu’Il peuvent Le trouver. Des prophètes ont des rêves et des visions de choses qui vont arriver. Les prophètes rendent les personnes appartenant à Dieu conscientes de ce qui va arriver, ainsi nous sommes conscients de ce qui va se passer et n’avons pas peur quand le monde “tempête” au plus fort. Pour certains, Il les a choisis pour être enseignants, pour nous enseigner la parole de Dieu. Il y a d'autres services, dons et talents qu’Il a aussi créés en nous et à tous ceux qui le Lui demandent et qui gèrent bien le don qu’ils ont reçu.  Il donne à ceux qui sont prêts à payer le prix que coûte d’être serviteur de son prochain, ceux qui sont prêts à être un reflet de l’amour de Dieu sur terre. C’est l’église, c’est être chrétien.

Malheureusement, de nombreux "Chrétiens" se sont donnés des “dons de Dieu” et agissent comme s’ils avaient reçu ces dons.

     

Je reviendrai là-dessus mais d’abord dans Matthieu 5:13-16, Jésus  dit aux croyants: «Vous (chrétiens) êtes le sel de la terre. Mais si le sel perd sa saveur, avec quoi la lui rendra-t-on? Il ne sert plus qu’à être jeté dehors, et foulé aux pieds par les hommes. Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut être cachée; et on n’allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau, mais on la met sur le chandelier, et elle éclaire tous ceux qui sont dans la maison. Que votre lumière luise ainsi devant les hommes, afin qu’ils voient vos bonnes œuvres, et qu’ils glorifient votre Père qui est dans les cieux.»

Je viens de Norvège et j'ai expérimenté comment le sel fond efficacement la neige et la glace, même à des températures négatives. Il y a une force dans le sel qui brise la glace et aussi qui empêche la putréfaction en salant la viande. 

Avez-vous déjà été dans une pièce sombre et vu comment une petite lumière brise les ténèbres? L’obscurité est due à l’absence de lumière. Dites-vous que la lumière est seulement une petite bougie qui brûle, et même à grande distance la lumière de sa flamme donnera de la lumière, mais l’énergie et la chaleur de cette lumière ne pourront être ressenties et expérimentées que lorsque l’on est complètement proche d’elle.

Jean 1:4-5 décrit Jésus: «En elle était la vie, et la vie était la lumière des hommes. La lumière luit dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont point reçue.», après dans le verset 9: «Cette lumière (Jésus) était la véritable lumière, qui, en venant dans le monde, éclaire tout homme.»

C’était ce qu’IL a dit à notre sujet, que nous sommes la lumière du monde. C’est, Lui en nous et nous en Lui. 

 

Jean 3: 16-21 dit: «Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. Dieu, en effet, n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu’il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui. Celui qui croit en lui n’est point jugé; mais celui qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu’il n’a pas cru au nom du Fils unique de Dieu. Et ce jugement c’est que, la lumière étant venue dans le monde, les hommes ont préféré les ténèbres à la lumière, parce que leurs œuvres étaient mauvaises. Car quiconque fait le mal hait la lumière, et ne vient point à la lumière, de peur que ses œuvres ne soient dévoilées; mais celui qui agit selon la vérité vient à la lumière, afin que ses œuvres soient manifestées, parce qu’elles sont faites en Dieu.»

 

J’ai dit précédemment que nous parlerons de ceux qui se “sont donnés” des dons de Dieu.

Dans Matthieu 7: 21-23 Jésus dit: «Ceux qui me disent: Seigneur, Seigneur! N’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux. Plusieurs me diront en ce jour-là: Seigneur, Seigneur, n'avons-nous pas prophétisé en ton nom? N'avons-nous pas chassé des démons par ton nom? Et n’avons-nous pas fait beaucoup de miracles en ton nom? Alors je leur dirai ouvertement: Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l’iniquité.»

Quand j’ai parlé de congrégations et d’églises, nous avons abordé le sujet, où la parole de Dieu est rendue politique et religion.

Il est vraiment tentant de faire des raccourcis lorsqu'il s’agit des dons de Dieu. Comme je l’ai dit, c’est un prix élevé que d’être un vrai disciple de Jésus et quand nous L’avons reçu, nous avons été d’accord de payer le "prix'' que cela coûte. 

L’histoire du magicien Simon (Actes 7:18-19) dont nous avons parlé dans le chapitre “Qui est Dieu” en est un bon exemple. Il a essayé de payer pour recevoir un don de Dieu. La Bible est très claire à ce sujet; il n’y a pas de raccourcis. Les raccourcis sont au mieux des impasses dans lesquelles vous pouvez vous rendre compte que vous êtes sur le mauvais chemin et faire demi-tour.

Pas un seul centime ne peut acheter un don de Dieu; pas un simple enseignement en théologie ou d’une école ne peut vous donner un don de Dieu; pas un seul pasteur ou dirigeant ne peut vous donner un don de Dieu. Seulement l’Esprit Saint peut vous donner les dons de Dieu. Oui, ils sont souvent donnés par imposition des mains de Chrétiens sur les personnes et par la prière, mais le plus important est que vous, moi-même et chaque personne recherche Dieu, apprenne à Le connaître, Lui demande de nous équiper, car Il a besoin de nous et pour ce qu’Il nous a choisis.

Le titre de pasteur, celui de prophète ne valent rien, s’ils sont donnés par les hommes. 

C’est Dieu qui choisit et qui donne, mais Il donne seulement à ceux qui Le recherchent. Jésus dit dans Matthieu 7:7-8: «Demandez, et l’on vous donnera; cherchez, et vous trouverez; frappez, et l’on vous ouvrira. Car quiconque demande reçoit, celui qui cherche trouve, et l’on ouvre à celui qui frappe.»

Alors, il est facile d’obtenir des dons de Dieu, pour celui qui prie… 

C’est juste comme préparer un gâteau. Sans recette, il est difficile, voire complètement impossible, d’atteindre un résultat donné. Il y a certainement beaucoup d’autres sortes de gâteaux, mais pour préparer un gâteau spécifique, la bonne recette doit être utilisée, sinon on obtient autre chose. C’est pourquoi, il est si important pour le Chrétien de lire la Bible par lui-même. La recette de quelqu'un d’autre, reprise de mémoire, peut être très similaire au vrai gâteau, mais un petit ingrédient manquant en fera un autre gâteau.

Dieu est zélé pour Sa Parole et pour Ses Lois: Deutéronome 6: 4-9 «Écoute Israël! L’Éternel, notre Dieu est le seul Éternel. Tu aimeras l’Éternel, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta force. Et ces commandements, que je te donne aujourd’hui, seront dans ton cœur. Tu les inculqueras à tes enfants, et tu en parleras quand tu seras dans ta maison, quand tu iras en voyage, quand tu te coucheras et quand tu te lèveras. Tu les lieras comme un signe sur tes mains, et ils seront comme des fronteaux entre tes yeux. Tu les écriras sur les poteaux de ta maison et sur tes portes.»

 

Le jour où nous nous tiendrons devant le trône de Dieu, il est important que notre nom soit inscrit dans le livre de vie. Cela ne servira à rien de dire, oui mais mon pasteur a dit, ou mon dirigeant faisait. En ce jour, jour du jugement, cela ne dépendra que de votre foi et de votre renonciation pour suivre Jésus comme Seigneur dans votre vie.

Je n’espère pas que vous percevez la vie d’un Chrétien comme une vie facile avec une ambiance ‘alléluia’ toute la journée. Oui, le salut est gratuit, la grâce est gratuite, l’amour de Dieu est gratuit. Tout nous est donné complètement gratuitement, et seulement par grâce, la merveilleuse grâce de Dieu!

Mais avant tout, nous sommes tous, juste des êtres humains, qui avons tous leurs fautes et défauts et nous avons tous fait des erreurs. 

La différence entre un Chrétien et un non-Chrétien est qu’ils ont deux maîtres différents dans leurs vies. Jésus est le Seigneur dans la vie du Chrétien et qu’on le veuille ou pas, le diable est le maître dans la vie d’un non-Chrétien. La Bible décrit le diable comme le dieu de ce monde, ainsi quand quelqu'un choisit de devenir chrétien, cette personne choisit Jésus comme le Seigneur de sa vie. C'est-à-dire que nous devenons à contre-courant par rapport au reste du monde. Juste comme un poisson d’une rivière nage contre le courant, ainsi nous Chrétiens sommes appelés à être dans ce monde. La plus grande différence sera visible seulement le jour où nous entrerons dans l’éternité, soit dans le ciel avec Dieu ou soit en enfer avec le diable.

Quand on suit réellement Jésus, la vie peut être comparée à se tenir au milieu d’une tempête. Dans le centre ou œil de la tempête, il n’y pas de vent, tandis qu’autour la tempête fait rage. Je l’ai souvent ressenti ainsi, précisément dans le milieu de son œil où il y a une paix totale. Il y a de la tempête autour de moi alors que dans mon intérieur règne une paix indescriptible. Cela correspond aussi à ce qui est dit dans Philippiens 4:6-7: «Ne vous inquiétez de rien; mais en toutes choses faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces. Et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos cœurs et vos pensées en Jésus-Christ.» 

       

Je souhaite vous encourager à vous assurer que votre nom est pour toujours et à jamais inscrit dans le Livre de Vie.

Exode 32:33 dit: «L’Éternel dit à Moïse: C’est celui qui a péché contre moi que j'effacerai de mon livre.»

Avez-vous un péché dans votre vie? Personne d’autre que vous ne peut se faire pardonner. Cela n’aide pas d'aller à l’église lors de la veillée de Noël et alors que tout devienne soudainement en ordre. Non, vous devez vous repentir quotidiennement et suivre Jésus.  

Dans Marc 10:21b Il dit: «Puis viens, et suis moi.»

Pour résumer, je vous donne quelques versets bibliques. Les deux premiers ne sont pas contradictoires, bien qu’il soit dit dans l’un d’entre eux “ J’oublie” et dans l’autre “N’oublie pas”.

La vie est un apprentissage qui nous donne des connaissances chaque jour. Les expériences que nous faisons, qui nous conduisent soit sur un chemin soit sur un autre, sont des leçons importantes à se remémorer pour ne pas reprendre de nouveau le mauvais chemin.

Paul nous encourage à oublier ou laisser derrière soi les mauvaises expériences et ne les laisser plus affecter notre vie quotidienne et notre but dans Philippiens 3:13: «Frères, je ne pense pas l’avoir saisi; mais je fais une chose: oubliant ce qui est en arrière et me portant vers ce qui est en avant.»

«Acquiers la sagesse, acquiers l’intelligence; N’oublie pas les paroles de ma bouche, et ne t’en détourne pas.» Proverbes 4:5

 

«Nul ne tiendra devant toi, tant que tu vivras. Je serai avec toi, comme j’ai été avec Moïse; je ne te délaisserai point, je ne t’abandonnerai point. Fortifie-toi et prends courage, car c’est toi qui mettras ce peuple en possession du pays que j’ai juré à leurs pères de leur donner. Fortifie-toi seulement et aie bon courage, en agissant fidèlement selon la loi que Moïse, mon serviteur, t’a prescrite; ne t’en détourne ni à droite ni à gauche, afin de réussir dans tout ce que tu entreprendras. Que ce livre de la Loi ne s’éloigne point de ta bouche; médite-le jour et nuit, pour agir fidèlement selon tout ce qui est écrit; car c’est alors que tu auras du succès dans tes entreprises, c’est alors que tu réussiras. Ne t’ai-je pas donné cet ordre: Fortifie-toi et prends courage? Ne t’effraie point et ne t’épouvante point, car l’Eternel, ton Dieu, est avec toi dans tout ce que tu entreprendras.» (Josué 1:5-9)

 

«Si mon peuple sur qui est invoqué mon nom s’humilie, prie, et cherche ma face, et s’il se détourne de ses mauvaises voies, je l’exaucerai des cieux, je lui pardonnerai son péché, et je guérirai son pays.» (2 Chroniques 7:14)

Être chrétien veut dire s’humilier devant Dieu, suivre Ses voies et écouter Sa voix. Je crois que les fruits d’une vie chrétienne sont montrés par des paroles aimables même dans des situations difficiles, par une transparence pour suivre ce que l’on croit et par une attitude de pardon envers les autres et aussi envers soi-même. 

La session sur la prière dans le prochain chapitre apportera plus de détails sur la vie personnelle avec Dieu.

1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, terminer

Donate - WonByOne - meaning of life

L'enseignement pour faire personnellement connaissance avec Dieu est gratuit. Cependant, maintenir le site web en ligne a un coût. Souhaitez-vous nous soutenir ?

bottom of page