top of page

Chapitre 1

Qui est Jésus

Et pourquoi devait-Il mourir ?

Nous commençons avec la question la plus importante en premier. Après une simple introduction, nous irons plus en détail. Dans les chapitres suivants, nous détaillerons plus et ferons un travail encore plus approfondi. Je pense que vous êtes un lecteur qui se réjouira de lire ce livre et qui en bénéficiera beaucoup, mais cela peut être aussi pour vous une remise en question. Dans divers endroits, j’ai inclus des passages bibliques plus longs, afin que vous puissiez facilement voire combien les textes de la Bible sont bons et utiles ainsi que les informations que nous en obtenons.

Introduction rapide sur la foi chrétienne

Have you heard anyone say, "God loves you" or "Jesus is alive"?

The Christian faith is based on that Jesus lives today, that He is the Son of God, and that He was physically a human being who for 33 years walked around here on earth for approx. 2000 years ago. As a human, He taught us a lot of useful things that we still benefit from today. But most importantly, He restored the path to God for us humans. This path had been blocked due to human sin. The way to God is therefore only through Jesus, and through our own faith and confession that He died on the cross for the sins of men, and thus became our Savior.

So, when someone says that God loves you, it is because that is what they have experienced with God. In addition, this is what the Bible explains to us. How God created us so that He can have fellowship with us, and how God amends things when we turn our backs on him. 

Qui est Jésus et pourquoi a-t-Il dû mourir ?

Vous êtes-vous déjà posé cette question ou est-ce que cette question vous a été posée par quelqu’un d’autre ?

 

Je trouve souvent que les Chrétiens ont un bon aperçu général du Christianisme, ses traditions et du style de vie chrétienne, mais ils en connaissent moins sur les vérités simples et basiques de la parole de Dieu. Peut-être que l'église pense que quiconque grandissant dans la foi chrétienne connaît déjà cela, et donc cela n’est pas si souvent enseigné.

Dans tous les cas, c’est le message le plus important de la Bible. Sans comprendre pourquoi Jésus a dû mourir, il est impossible de comprendre la foi chrétienne. C’est pourquoi, nous commençons avec cette question.

 

Le mot chrétien signifie être un disciple de Jésus-Christ. Peut-être avez-vous déjà découvert que le terme chrétien a été galvaudé, mal utilisé ou au mieux dilué. Pour beaucoup de personnes, la foi chrétienne a simplement rejoint les rangs des nombreuses religions existantes.

 

La religion et être disciple de Jésus-Christ sont deux choses en opposition. Laissez-moi vous expliquer: dans la religion, il s’agit de ce que vous devez faire pour mériter le message du salut présenté, juste comme aller travailler et gagner un salaire. C’est ce dont il s’agit dans toutes les religions - ce que VOUS devez faire par vous-même pour mériter.

Être un Chrétien est l’opposé. Vous êtes chrétien par la grâce de Dieu, la grâce veut dire libre. Vous ne pouvez pas gagner le salut de Dieu en faisant certaines choses, comme aller à l’église chaque Noël, aider votre voisin, donner de l’argent ou autre chose. Votre bonté est au mieux un fruit venant du fait que vous avez choisi d’avoir Jésus comme Seigneur dans votre vie. Si vous confessez que Jésus est Seigneur et croyez dans votre cœur que Dieu l’a ressuscité d’entre les morts, alors la Bible déclare que vous êtes sauvé (Romains 10:9–13).

 

Mais revenons à la raison pour laquelle Jésus a dû mourir. Dieu nous a créés parce qu’Il a voulu être avec nous dans un amour véritable et authentique. Dans l’Ancien Testament de la Bible, nous pouvons lire l’histoire de la création, qui nous montre que Dieu nous a créés avec un libre arbitre. Sinon nous n’aurions pas eu la possibilité de ressentir l’amour vrai. Par notre libre arbitre, nous pouvons Le suivre ou ne pas Le suivre.

Sans libre arbitre, nous aurions été programmés comme des robots qui peuvent faire exactement ce que les programmeurs souhaitent et heureusement nous ne sommes pas ainsi. Dans la Genèse, le premier livre de l’Ancien Testament, les deux arbres bien connus du jardin d’Eden entrent en scène, l’Arbre de Vie et l’arbre de la connaissance du bien et du mal.  

Au tout début, quand Dieu a créé Adam et Eve, Il les a mis dans un beau jardin. Dieu leur a permis de manger le fruit de tous les arbres, mais leur a interdit de manger un arbre. C’était l’arbre qui donnerait aux personnes la connaissance du bien et du mal. Dieu a aussi mis l’Arbre de Vie au milieu du jardin, l'arbre qui leur donnerait la vie éternelle en communion avec Dieu. L’arbre de la connaissance du bien et du mal représentait le mal. Malheureusement, Adam et Eve ont fait le mauvais choix qui nous concerne tous. Ils ont choisi de manger le fruit de la connaissance du bien et du mal.  L’histoire entière peut être lue dans la Bible - Genèse chapitres 1, 2 et 3, où le diable déguisé en serpent a remis Eve en question en disant: «Est-ce que Dieu a vraiment dit?»

C’est une version courte d’une longue histoire et je veux juste en souligner sa teneur. Dans le prochain chapitre sur la création et sur la nature de Dieu, nous en dirons plus à propos de ces chapitres de la Bible et approfondirons plus en détails.

 

Comme Adam et Eve ont fait le mauvais choix et ont suivi le conseil du diable, nous vivons maintenant dans un monde de péché ou le diable est le «chef». Dieu a créé le monde et a donné aux hommes le contrôle sur la terre, mais ils ont transmis ce contrôle au diable quand ils ont choisi de ne pas suivre le seul commandement que Dieu leur avait donné; à savoir de ne pas manger de l’arbre de la connaissance du bien et du mal. A cause de cela, nous sommes tous nés dans le péché, et nous devons donc choisir de revenir dans le royaume de Dieu et dans Son peuple.  Jésus a dit que les enfants appartiennent au royaume de Dieu, mais comme nous pouvons le comprendre à partir des enseignements de la Bible, nous devons, en tant qu’adultes, choisir la voie que nous voulons suivre. Et nous avons seulement deux choix: le dieu de ce monde ou le Créateur du ciel et de la terre, le Seigneur Dieu. Ou plutôt, nous n'avons qu’un seul choix. C’est choisir Dieu, par Jésus, qui est le seul chemin vers Dieu. Si nous ne faisons pas de choix, celui-ci est déjà fait - nous sommes perdus pour toujours et avons le diable pour dieu.  

 

Dieu est un ‘gentleman’ et Il maintient Sa volonté de nous donner le libre arbitre. Donc, nous devons Le choisir par la foi. Le diable n’est pas un ‘gentleman’ et Jésus dit à son propos: «Le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire; moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu’elles soient dans l’abondance.» (Jean 10:10). C’est exactement ce que le diable a fait, il nous a éloigné de Dieu ainsi l’Esprit de Dieu, qui depuis le début habitait en l’homme, est mort en nous. Pour que les hommes puissent vivre de nouveau en harmonie avec Dieu et Le suivre, Dieu a donné à Moïse 10 commandements et une série de règles de vie sur le mont Sinaï. Un temple a été construit et des prêtres étaient choisis pour être médiateurs entre les hommes et Dieu. Les hommes confessaient aux prêtres leurs péchés et pratiquaient des rituels de purification. Une fois par an, le grand prêtre entrait dans le lieu le plus saint du temple et offrait un sacrifice de sang à Dieu (un mouton, une chèvre, ou un taureau). Ce sacrifice effaçait tous les péchés que les hommes avaient commis. Les hommes devenaient purs et saints et avaient une vie éternelle avec Dieu (textes bibliques à partir d’Exode 12). Depuis l’époque d’Adam il y a eu sacrifice pour le péché, nous pouvons le lire à partir de l’histoire de Caïn et Abel, les fils d’Adam et Eve. La lettre aux Hébreux dans le Nouveau Testament explique que les sacrifices animaux sont seulement une réponse préliminaire à la question de l’expiation des péchés des hommes. La réponse finale vint quand Jésus est mort en sacrifice pour nous.  

 

Dans l’Ancien Testament, plus de 300 prophéties et déclarations attestent que Jésus viendra, et ce qu’Il fera. Nous pouvons constater que ces prophéties sont accomplies, une par une, dans les quatre Évangiles, Matthieu, Marc, Luc et Jean du Nouveau Testament. Déjà dans Genèse 3:15 b nous trouvons la première prophétie, juste après que les hommes se soient détournés de Dieu. «(Jésus) celle-ci t’écrasera la tête, et tu (le serpent) lui blesseras le talon.»

Lorsqu’Il était un être humain sur terre, Jésus a été douloureusement mis à l’épreuve. Dans le livre d'Esaïe, chapitre 53:2-5, il est prophétisé sur Jésus: “Il s’est élevé devant lui comme une faible plante, comme un rejeton qui sort d’une terre desséchée; Il n’avait ni beauté, ni éclat pour attirer nos regards, Et son aspect n’avait rien pour nous plaire.  Méprisé et abandonné des hommes, Homme de douleur et habitué à la souffrance, Semblable à celui dont on détourne le visage, Nous l’avons dédaigné, nous n'avons fait de lui aucun cas. Cependant, ce sont nos souffrances qu’il a portées, C’est de nos douleurs qu’il s’est chargé ; Et nous l'avons considéré comme puni, Frappé de Dieu et humilié, Mais il était blessé pour nos péchés, brisé pour nos iniquités ; Le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, et c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris.» De plus le verset 6 dit: “Nous étions tous errants comme des brebis, Chacun suivait sa propre voie; Et l’Éternel (Dieu) a fait retomber sur Lui (Jésus) l’iniquité de nous tous."

 

Quand Jésus est mort sur la croix, Il a accompli la loi que Dieu a donné à Moïse. Jésus est devenu le dernier agneau sacrifié, que Dieu en personne a envoyé pour notre expiation une fois pour toutes. Selon la loi de Moïse, c’était la tâche des prêtres de faire l'expiation des péchés des personnes. Mais cet arrangement a été aboli quand Jésus est mort sur la croix, et que le voile séparant la partie la plus sainte du temple fut déchiré du haut vers le bas (Luc 23). Dieu nous a donné un REDÉMARRAGE.  Le premier Adam a conduit l’humanité dans le péché. Jésus, qui est aussi considéré comme le dernier Adam, a restauré notre relation avec Dieu; relation qui avait été détruite lors de la chute. Dans 1 Corinthiens 15:45 il est écrit: "Le premier homme, Adam, devint une âme vivante. Le dernier Adam est devenu un esprit vivifiant.”

 

Quand Jésus est mort, l’Ancien Testament était accompli, et le Nouveau Testament prenait effet. Pour comprendre le Nouveau Testament, nous devons aussi lire et comprendre l’Ancien Testament, afin que nous comprenions de quoi nous avons été libérés. Mais même si l’Ancien Testament et les lois sont accomplies, celles-ci ne sont toujours pas abolies. Il y a un certain nombre de vérités dans l’Ancien Testament que nous ne devons pas changer même si Jésus a pris notre culpabilité et péché quand il est mort pour nous sur la croix. Par exemple, il n’est toujours pas permis de tuer, mentir, voler, de faire des idoles etc… Les 10 commandements de Exode 20:1-17 s'appliquent  toujours comme  des règles de vie bonnes et utiles. 

 

Dans Jean 8:3-11, nous pouvons lire l’histoire d’une femme qui a été prise en flagrant déli d’adultère. C’était une violation du septième commandement de la Loi de Moïse, et ceci eut lieu avant que Jésus ne meure sur la croix. Lisons l’histoire entière ci-après: «Alors les scribes (les prêtres) et les pharisiens amenèrent une femme surprise en adultère; et, la plaçant au milieu du peuple, ils dirent à Jésus: Maître, cette femme a été surprise en flagrant déli d’adultère. Moïse, dans la loi, nous a ordonné de lapider de telles femmes : toi donc, que dis-tu ? Ils disaient cela pour l’éprouver, afin de pouvoir l’accuser. Mais Jésus, s’étant baissé, écrivait avec le doigt sur la terre. Comme ils continuaient à l’interroger, il se releva et leur dit : Que celui de vous qui est sans péché jette le premier la pierre contre elle. Et s’étant de nouveau baissé, il écrivait sur la terre. Quand ils entendirent cela, accusés par leur conscience, ils se retirèrent un à un, depuis les plus âgés jusqu’aux derniers ; et Jésus resta seul avec la femme qui était là au milieu. Alors s’étant relevé, et ne voyant plus que la femme, Jésus lui dit: Femme, où sont ceux qui t’accusaient? Personne ne t’a-t-il condamnée ? Elle répondit : Non, Seigneur. Et Jésus lui dit : Je ne te condamne pas non plus : va, et ne pèche plus.»

Dans cette histoire, Jésus montre la droiture de Dieu, en nous montrant Sa fidélité à la parole de Dieu. Par la loi, la femme était coupable et ce que les accusateurs disaient à son sujet était juste. Selon la loi, elle était coupable d’être lapidée à mort. Voilà comment je comprends cet évènement, mais cela n’est pas écrit. Quand Jésus s’est assis et à écrit sur le sable, il a changé la loi. Pas la loi vous disant de ne pas commettre d’adultère, mais la loi du pardon de Dieu envers celui qui se repent. C’est l’Évangile de la grâce qui est introduit ici !

Il est écrit dans l’Ancien Testament que c’est Dieu avec son doigt qui a écrit les 10 commandements sur des tablettes de pierre (Exode 31:18 et Deutéronome 9:10). Cette fois, dans cette histoire, c’est le Fils, Jésus qui écrit avec son doigt. Pour que Jésus soit en mesure de dire “Je ne te condamne pas non plus; va, et ne pèche plus”, la loi devait être changée. Sinon, les accusateurs auraient eu le droit de faire ce que la loi mosaïque leur enseignait. 

«Un homme de douleur, habitué à la souffrance». Durant toute sa vie terrestre, Jésus a fait l’expiation pour nous, ainsi lors de la dernière seconde avant de mourir, Il a pu crier. TOUT EST ACCOMPLI !

 

Il est mort et nous avons été libérés ! Il est ressuscité et par cela Il a ouvert le seul bon et vrai chemin vers Dieu. Jésus dit dans Jean 14:6: “Je suis le chemin, la vérité et la vie. Nul ne vient au Père que par Moi. " Ce que Adam et Eve ont détruit, Jésus l’a restauré sur la croix. Ils sont morts spirituellement, mais Jésus nous a rendu l’Esprit. Le Saint-Esprit est le gage de notre salut. Aux temps de l’Ancien Testament, les actions humaines avaient tout à dire sur le salut, mais selon ce qui est dit dans le Nouveau Testament, c’est seulement la foi en Jésus-Christ, Sa mort et résurrection, et la foi seule qui nous rend réellement libres (Romains 3:19-9). 4.5). Ce n’est pas par nous-mêmes mais c’est un don de Dieu (Éphésiens 2:8).

 

Si vous n’êtes pas certain d’être sauvé, vous pouvez prier ces simples mots: Dieu, je crois en Toi et je crois en ton Fils Jésus- Christ. Je te demande de pardonner tous mes péchés. Je me tourne vers Toi maintenant et je Te demande de devenir le Seigneur de ma vie, au nom de Jésus, Amen ! 

 

Dieu entend nos prières et Il désire ardemment entendre de notre part ces simples mots. Il est important de savoir que le chemin vers Dieu est seulement par ce que Jésus-Christ a fait pour nous. Par le baptême nous confirmons la foi et la confession, comme la Bible nous l’affirme dans Romains 6:3-11: «Ignorez-vous que nous tous qui avons été baptisés en Jésus-Christ, c’est en sa mort que nous avons été baptisés? Nous avons donc été ensevelis avec lui par le baptême en sa mort, afin que, comme Christ est ressuscité des morts par la gloire du Père, de même nous aussi nous marchions en nouveauté de vie. En effet, si nous sommes devenus une même plante avec lui par la conformité à sa mort, nous le serons aussi par la conformité à sa résurrection, sachant que notre vieil homme a été crucifié avec lui, afin que le corps du péché fût détruit, pour que nous soyons plus esclaves du péché; car celui qui est mort est libre du péché. Or, si nous sommes morts avec Christ, nous croyons que nous vivrons aussi avec lui, sachant que Christ ressuscité des morts ne meurt plus; la mort n’a plus de pouvoir sur lui. Car il est mort, et c’est pour le péché qu’il est mort une fois pour toutes; il est revenu à la vie, et c’est pour Dieu qu’il vit. Ainsi vous-mêmes, regardez-vous comme morts au péché, et comme vivants pour Dieu en Jésus-Christ.»

 

Notre corps garde la nature perdue humaine, jusqu’au jour où nous rejoindrons le ciel et y vivrons avec Dieu. Mais par le salut, donc par la foi et la confession, nous obtenons l’Esprit de Dieu dans notre âme; ce qui est souvent ressenti par la disparition du vide qui est en nous. La Bible nous dit dans 2 Corinthiens 5:17: «Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées; voici toutes choses sont devenues nouvelles.»

La Bible dit dans Philippiens 4:4-7:«Réjouissez-vous toujours dans le Seigneur; je le répète, réjouissez-vous. Que votre douceur soit connue de tous les hommes. Le Seigneur est proche. Ne vous inquiétez de rien; mais en toutes choses faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces. Et la paix de Dieu, qui surpasse tout intelligence, gardera vos cœurs et vos pensées en Jésus-Christ.»

 

La Bible nous est donnée comme un guide ou une boussole pour la vie. Tout capitaine apte à prendre la mer suit une carte et une boussole, afin que le bateau qu’il conduit n’échoue pas et arrive au bon port. C’est aussi ce que la Bible est pour nous croyants. Elle nous est donnée comme une boussole pour la vie. Nous pouvons y lire des histoires sur les personnes qui ont suivi Dieu ou d’autres qui n’ont pas suivi Dieu, sur qui est Dieu et sur qui nous sommes en Jésus-Christ. Il est donc vital pour nous de lire la Bible. 

C’est aussi pourquoi les Réformateurs à partir du 14ème siècle ont traduit la Bible; ce qui continue de se faire de nos jours. Ainsi, des personnes ordinaires peuvent lire la parole de Dieu dans leur langue maternelle, leur permettant d’avoir la possibilité de comprendre la parole de Dieu, de comprendre le salut en Christ et ne pas être liées à la structure d’un pouvoir religieux. 

Dans le jardin d’Eden, où Adam et Eve furent piégés pour manger de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, se tenait aussi l’Arbre de Vie. C’était une image de Jésus. Jean 1:1-5 explique que Jésus était avec Dieu avant la fondation de la terre. «Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. Elle était au commencement avec Dieu. Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans elle. En elle était la vie, et la vie était la lumière des hommes. La lumière luit dans les ténèbres et les hommes ne l’ont point reçue.»

Depuis la nuit des temps, l’Arbre de Vie, Jésus, a été la solution de Dieu pour nous. Alors que Adam et Eve égaraient l’humanité, Jésus attendait. Dans Jean 15:1-8, Jésus dit: «Je suis le vrai cep, et mon Père est le vigneron. Tout sarment qui est en moi et qui ne porte pas de fruit, il le retranche; et tout sarment qui porte du fruit, il l’émonde, afin qu’il porte encore plus de fruit. Déjà vous êtes purs, à cause de la parole que je vous ai annoncée. Demeurez en moi, et je demeurerai en vous. Comme le sarment ne peut de lui-même porter du fruit, s’il ne demeure attaché au cep, ainsi vous ne le pouvez non plus, si vous ne demeurez en moi. Je suis le cep, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit, car sans moi vous ne pouvez rien faire. Si quelqu’un ne demeure pas en moi, il est jeté dehors, comme le sarment, et il sèche; puis on ramasse les sarments, on les jette au feu, et ils brûlent. Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voudrez, et cela vous sera accordé. Si vous portez beaucoup de fruit, c’est ainsi que mon père sera glorifié, et que vous serez mes disciples.»

 

«Mais Dieu, qui  est riche en miséricorde, à cause du grand amour dont il nous a aimés, nous qui étions morts par nos offenses, nous a rendu à la vie avec Christ (c’est par grâce que vous êtes sauvés); il nous a ressuscités ensemble, et nous a fait asseoir ensemble dans les lieux célestes, en Jésus-Christ, afin de montrer dans les siècles à venir l’infinie richesse de sa grâce par sa bonté envers nous en Jésus-Christ. Car c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. Ce n’est point par les œuvres, afin que personne ne se glorifie. Car nous sommes son ouvrage, ayant été créés en Jésus-Christ pour de bonnes œuvres que Dieu a préparé d’avance, afin que nous les pratiquions." 

Éphésiens 2:4-10.

Jésus a dû mourir pour nous pour qu’ayons la vie. Dans Matthieu 7:13-14, Jésus dit: «Entrez par la porte étroite. Car large est la porte, spacieux est le chemin qui mènent à la perdition, et il y en a beaucoup qui entrent par là. Mais étroite est la porte, resserré est le chemin qui mènent à la vie, et il y a en a peu qui les trouvent.»

Jésus est la porte étroite. Les religions abusent du nom de Jésus, la croix et la Bible, où l’autorité dans le Nom de Jésus est remplacée par une figure faible, diffuse et incorrecte de Jésus. La lecture de la Bible est quelque chose de vital pour nous. Lisez la parole de Dieu attentivement afin de ne pas manquer le chemin vers Dieu!

 

Imaginez une boussole, où l’aiguille rouge qui donne la direction, est Jésus. Vous vous tenez avec moi au milieu de Paris et nous allons au milieu de la Norvège en utilisant cette boussole. La Norvège étant étroite dans sa partie médiane, il est nécessaire d’être précis. Alors premièrement, nous devons mettre en place la carte, trouver le nord et ajuster l’aiguille de la boussole afin de se positionner vers le centre de la Norvège. Quand nous commençons à marcher, il est très important de garder le bon cap.  Si nous allons au-delà de moins d’un demi-degré de ce que l’aiguille montre, nous irons en Suède. Cela peut sembler correct, parce que la température est la même, les gens ressemblent aux norvégiens et la langue est ‘presque’ semblable, mais c’est un pays différent, avec des gens différents et qui ont un drapeau différent. Donc juste un demi-degré à l’extérieur nous fait manquer la cible. Quand Jésus dit dans Jean 14:6: «Je suis le chemin, la vérité et la vie. Nul ne vient au Père que par moi.” et dans Matthieu 7:13-14: «Entrez par la porte étroite. Car large est la porte, spacieux est le chemin qui mène à la perdition, et il y en a beaucoup qui entrent par là. Mais étroite est la porte, resserré est le chemin qui mène à la vie, et il y en a peu qui les trouvent.» C’est la simple raison pour laquelle il n’y a pas d’autre chemin vers Dieu que par Jésus. Presque tout le disque de la boussole représente la mauvaise direction et pour la plupart d’entre nous il est facile de voir si nous nous dirigeons vers l’ouest, le sud ou l'est. Le problème se pose quand nous nous trompons juste d’un demi-degré.

De nombreuses religions sont proches des vérités de Jésus et de la Bible, mais elles déforment légèrement la vérité. Elles utilisent le nom de Jésus, Dieu et elles lisent même des extraits de la Bible, mais elles retirent l’autorité du nom de Jésus, le salut en Jésus et elles remplacent le manque de la présence de l’Esprit Saint par de grands rituels, des chants émouvants et des beaux bâtiments. L’humain en nous est impressionné et touché, mais ce n’est souvent pas l’Esprit de Dieu et son Amour qui nous touchent, mais des méthodes humaines. C’est comme cela que les gens sont égarés. 

Heureusement, il y a des églises qui conduisent réellement les personnes dans la présence de Dieu, mais malheureusement elles sont minoritaires. Il est donc important que vous lisiez bien la boussole afin que vous puissiez vous tenir sur le chemin jusqu’au bout. A la fin de cette vie et avant le trône de Dieu, cela ne vous aidera pas de reprocher à votre voisin, prêtre ou pasteur de vous avoir égaré. Je ne le ferai pas non plus, je ne ferai que vous montrer le chemin vers Jésus et vous conduirai à devenir un disciple sûr du Maître, Jésus-Christ. Ce sont Ses disciples que nous sommes tous appelés à être, ou choisis si vous voulez l’être. 

1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, terminer

Donate - WonByOne - meaning of life

L'enseignement pour faire personnellement connaissance avec Dieu est gratuit. Cependant, maintenir le site web en ligne a un coût. Souhaitez-vous nous soutenir ?

bottom of page